Traçabilité


 

Des mentions obligatoires sur chaque emballage constituent le lien entre le producteur et le consommateur. Elles assurent une traçabilité totale du poulet français, depuis l’élevage jusqu’à l’assiette.

De l’œuf à l’assiette : une traçabilité totale

 

Les numéros de lot

Egalement appelés numéros individuels d’identification, ils permettent de remonter à la « fiche signalétique » des produits. Pour le poulet classique, ils aideront à identifier l’éleveur ; pour les labels, le « numéro individuel d’identification » permettra de connaître l’éleveur, l’âge de l’animal à l’abattage, le type d’alimentation…
L’étiquette des produits certifiés, label ou AB, porte également le nom de l’organisme certificateur indépendant qui a procédé au contrôle du produit.

 

L’estampille sanitaire

L’estampille sanitaire, délivrée par la DGAL (Direction Générale de l’Alimentation), qui figure sur les étiquettes de toutes les viandes de poulet indique que le produit a été contrôlé dans un établissement agréé et qu’il satisfait aux exigences sanitaires en vigueur.

 

La mention « 100% végétaux, minéraux, vitamines »

Aujourd’hui, les poulets français qui portent cette mention, quels qu’ils soient, bénéficient tous d’une alimentation 100% végétale, minérale et vitaminique, ce qui signifie qu’aucune farine animale ne leur est administrée (interdiction datant de novembre 2000). Des produits laitiers sont également donnés à certains poulets de qualité supérieure (AOC et Label Rouge).

 

Le registre d’élevage

Il permet d’assurer la traçabilité du lot, indiquant le couvoir d’origine (parents), l’usine où ont été produits les aliments, la quantité et la nature de l’alimentation, les vaccinations préventives… Ce registre est utilisé et rempli par l’éleveur, les techniciens et les vétérinaires.